Ville de Challans

Site officiel de la Ville de Challans (Vendée)
Vous êtes ici : Accueil >> Vivre ici >> Vie associative >> Portraits >> L'Astro Club Challandais

L'Astro Club Challandais

Depuis mai 2012, l’Astro Club Challandais assure la promotion de l’astronomie auprès du grand public et attire de plus en plus de curieux. Philippe Bridenne, Président de l’association et Michel Martin, son fondateur et trésorier, nous parlent de cette passion pour la science de l’observation des astres. 

 

Comment est née cette association ?

Michel Martin : Mes enfants organisaient des sorties astronomie à l’abbaye de l’île Chauvet avec On va sortir ! (1). L’idée de former une association a mûri petit à petit, nous avons cherché ensemble un lieu sur Challans et Coudrie correspondait parfaitement à nos attentes : c’est un site parfait pour observer le ciel.

(1) OnVaSortir.com (OVS) est un site gratuit qui propose aux membres de trouver des personnes pour les accompagner à diverses sorties dans leur ville et aux environs : cinéma, exposition, restaurant, etc.

D’où vous vient ce hobbie ?

Michel Martin : C’est mon fils qui m’a transmis sa passion, on peut dire que je me suis pris au jeu ! Il s’intéresse à l’astronomie depuis ses 14 ans et voulait même en faire son métier.

Philippe Bridenne : J’ai toujours habité dans des zones densément peuplées. Le ciel, les étoiles, je ne connaissais pas du tout. Puis en 2000, j’ai déménagé au Colorado, à 1 500 m d’altitude. Là, il n’y avait pas du tout de pollution lumineuse. J’ai commencé à m’intéresser à la chose, ma famille m’a offert des ouvrages sur l’astronomie et plus tard un télescope. J’ai trouvé un club d’astronomie local et j’ai commencé à rédiger le bulletin mensuel du club, puis à organiser des soirées d’observation auprès des écoles parce que j’avais envie de partager toutes ces nouvelles connaissances.

Combien de membres compte l’association ? Quel est leur profil ?

PB : Nous sommes aujourd’hui 34 membres issus de toute la Vendée. Certains « débutent », d’autres sont plus confirmés. Il y a ceux qui ne connaissaient pas l’astronomie mais qui ont décidé de s’y intéresser, ceux qui en ont fait plus jeune et qui y reviennent, et aussi, ce qui nous plait beaucoup, de plus en plus de jeunes. Pour nous, c’est encourageant, car cela peut susciter pourquoi pas des vocations, une carrière !

Vous proposez des soirées observation sur le site de Coudrie. En quoi cela consiste-t-il ?

MM : Chaque vendredi soir, à la tombée de la nuit, nous proposons à nos membres une soirée d’observation du ciel à la commanderie de Coudrie, à l’aide des télescopes et lunettes des adhérents. Il faut bien sûr que deux conditions soient réunies, à savoir pas de nuages et pas de pleine lune. Si ce n’est pas le cas, nous organisons une réunion au centre de la Coursaudière où nous présentons un sujet, pratique ou thématique, comme par exemple : « comment utiliser un logiciel d’astronomie ». Ces soirées sont ouvertes à tous, adhérents ou non.

Quels sont vos autres rendez-vous ?

PB : Les 16 et 17 octobre 2015, nous organisons notre 2e Festival d’Astronomie à la ferme de la Terrière avec au programme des temps d’observation du soleil et nocturnes, des séances de planétarium, des conférences, une exposition de météorites et la projection d’un film. Début août, nous avons participé pour la troisième fois aux Nuits des étoiles. Au mois de mars, nous avons bénéficié d’excellentes retombées presse pour notre observation du soleil dans le cadre de l’éclipse, malheureusement la météo n’était pas avec nous (la pluie s’était invitée, ndlr) mais nous avions prévu un plan B avec la diffusion de vidéos sur nos ordinateurs de simulation avec des logiciels d’astronomie.

MM : Nous avons également quelques demandes. L’Office de tourisme du Pays de Challans nous a sollicités pour animer des soirées astronomie au cours de l’été, nous estimons à plus de 100 personnes leur fréquentation pour 2015. Et la Ville de Challans nous a contactés pour participer à la Semaine du développement durable, en juin 2016, sur le thème de la pollution lumineuse.

Finalement, quels sont les objectifs de l’association ?

PB : Formation, observation, animation, rencontre, partage de connaissances : les objectifs sont multiples. Mais au-delà de ça, comme je vous le disais à l’instant, nous souhaitons susciter des passions, des vocations chez les jeunes. Le ciel est une tablette géante, il change tous les jours, il n’y a jamais deux nuits identiques.

On sent que vous êtes très attachés à l’idée de transmission…

PB : Oui tout à fait. L’astronomie est une thématique peu couverte dans les programmes de l’Éducation Nationale alors, sans aucune prétention, nous essayons de combler un peu ce manque. Nous mettons en place beaucoup d’actions à destination des scolaires avec une prestation qui peut comprendre une conférence et une observation du soleil et/ou du ciel nocturne. Cela a déjà été fait avec Saint-Joseph, Notre-Dame, La Croix Maraud, Debouté, la Maison Familiale Rurale.

MM : Nos partenariats avec l’Office de tourisme et le service jeunesse de la Ville de Challans, et en règle générale nos soirées observation, qui accueillent un public familial, nous permettent également de faire découvrir l’astronomie aux enfants.

Quel sont vos projets ?

MM : Ayant déjà investi dans une lunette solaire, un télescope et une sono portable, nous souhaiterions avoir à notre disposition un véritable local pour stocker notre matériel et offrir une solution de repli en cas de mauvais temps, car nous sommes toujours tributaires de la météo pour l’observation. Nous explorons également la mise en place pour nos adhérents d’un système de prêts de livres, une sorte de bibliothèque.

PB : Pour l’Astro Club Challandais, le projet ultime serait la construction d’un observatoire à Challans.

 

www.challans.fr - octobre 2015

> Retour vers "Portraits d'associations", notre page consacrée aux associations challandaises