Ville de Challans

Site officiel de la Ville de Challans (Vendée)
Vous êtes ici : Accueil >> Sport : Kevin Ledanois au Tour de France !

Sport : Kevin Ledanois au Tour de France !

Publié le jeudi 3 septembre 2020

Montois d’origine, Kevin Ledanois vit désormais à Challans. Cycliste professionnel au sein de l'équipe Arkea-Samsic, il participe pour la troisième année consécutive au Tour de France.

C’est une saison un peu spéciale que vivent les cyclistes, confinement oblige. De nombreuses courses ont été annulées et les plus importantes ont été reportées à l’été et à l’automne, ce qui a bouleversé le calendrier et donc la préparation physique des athlètes. Pour Kevin Ledanois, le confinement n’a pas été si contraignant : « on a su s’adapter avec des entraînements à domicile sur home trainer et à l’aide d’applications spécialisées. » Bien sûr, tout cela n’a rien à voir avec les sorties vélo en plein air. « Il y a des journées où on est motivé et des jours sans où on n’a pas envie ». Fort heureusement, après le déconfinement au mois de mai, les coureurs ont pu rejoindre leurs traditionnels stages et retrouver de meilleures sensations. Pour Kevin, le premier stage de saison se déroulait dans les Alpes, fin juin. « Ce premier stage de saison a permis de faire le point, de se comparer aux autres mais surtout de se rassurer. Le peu d’entraînement réalisé à la maison a quand même servi à quelque chose », explique-t-il. Mais au fait, c’est quoi un stage de cycliste ? « C’est beaucoup d’heures sur le vélo et beaucoup de repos. L’idée, c’est de faire du volume tout en reconnaissant certaines étapes ».

Aider les leaders

Le néo-Challandais, qui partage régulièrement ses entraînements avec deux autres cyclistes professionnels challandais (Simon Sellier et le désormais retraité Arnold Jeannesson), a plusieurs objectifs en tête. En bon coéquipier, il souhaite en priorité aider ses leaders de l’équipe Arkea Samsic (Nairo Quintana, Warren Barguil…) sur le Tour de France. Et puis contribuer à ce que sa formation remporte le classement UCI Europe Tour, ce qui permettrait à celle-ci de pouvoir choisir ses courses en 2021. « J’aimerais terminer ma carrière en me disant que j’ai fait les trois grands Tours : Tour de France, Tour d’Italie et Tour d’Espagne ».

Initialement non retenu pour le Tour de France 2020, Kevin Ledanois a finalement été appelé en raison de la blessure et donc du forfait de son coéquipier Maxime Bouet. Il a également été sélectionné par Thomas Voeckler, manager de l’équipe de France, pour la course en ligne des Championnats d’Europe à Plouay (26 août).

Le groupe Arkea-Samsic pour le Tour de France : Winner Anacona (Colombie), Warren Barguil, Kevin Ledanois, Nairo et Dayer Quintana (Colombie), Diego Rosa (Italie), Connor Swift (Grande-Bretagne), Clément Russo.

Portrait décalé

Ton idole cycliste ?

Mon père : la vidéo de victoire d’étape sur le Tour d’Espagne m’a marqué. Et puis Alejandro Valverde, un coureur complet.

Comment es-tu tombé dans le vélo ?

J’ai commencé par le foot, au FC Challans. J’étais milieu gauche. Puis à 13 ans j’ai pris ma première licence de vélo… Bon, mon père était aussi coureur cycliste donc il n’y a pas de fumée sans feu !  

Avec qui aimerais-tu rester coincé dans l’ascenseur ?

Je n’ai pas de nom en particulier mais je dirais avec un humoriste.

Le coureur le plus fort avec lequel tu as couru jusqu’à aujourd’hui ?

Peter Sagan. C’est de loin le plus impressionnant, aussi bien physiquement que tactiquement.

Ton film culte.

OSS 117.

Ta chanson du moment.

« Mamacita » des Black Eyed Peas.

« Je suis trop accroc à l’adrénaline »

Ta course préférée.

Avant, j’aurais dit une classique. Mais ça ne m’a pas trop réussi jusqu’à maintenant. Non aujourd’hui je citerais les Championnats de France et le Tour de France.  

Ton meilleur souvenir vélo jusqu’à maintenant.

Le titre de champion du monde de cyclisme sur route espoirs en 2015, mais aussi la 1e étape du Tour de France 2018 entre Noirmoutier-en-l’île et Fontenay-le-Comte (membre d’une échappée, il endosse le maillot à pois au terme de cette étape dessinée en partie sur ses routes d’entraînement, ndlr). Il n’y a pas de chiffres officiels mais c’était certainement l’étape où on a vu le plus de monde sur le bord de la route.

Ton expression de vélo favorite.

« Ratagaz ». Un ratagaz, dans une échappée, c’est celui qui ne collabore pas du tout mais qui au final peut nous la mettre à l’envers et aller chercher la victoire.

Ta seconde passion en dehors du vélo.

Le sport en général !

Si tu n’avais pas été coureur cycliste ?

J’aurais peut-être essayé d’aller un peu plus loin dans le foot. Ou bien j’aurais travaillé dans un tout autre domaine. Mais c’est dur de se voir ailleurs : je suis trop accroc à l’adrénaline, le vélo c’est une drogue !

Ton rêve ?

Honnêtement, je n’en ai pas. La vie me comble déjà.

Ce qui te plaît à Challans ?

Le cadre, la proximité avec la mer et les grandes villes.

Vidéo : Questions à… Kevin Ledanois

Regardez donc notre interview décalé du coureur professionnel !

#LeTourAvecKevin

Suivez le Tour de France de l'intérieur avec Kevin Ledanois sur Facebook avec le hashtag #LeTourAvecKevin !