Ville de Challans

Site officiel de la Ville de Challans (Vendée)
Vous êtes ici : Accueil >> Environnement : l’Espace naturel du Gué aux Moines

Environnement : l’Espace naturel du Gué aux Moines

Publié le mercredi 5 juin 2019

A l’occasion de la Semaine européenne du développement durable, la Ville de Challans inaugurait un nouveau cheminement au cœur d’une zone humide, l’espace naturel du Gué aux Moines, en partenariat avec le bureau d'études OCE, spécialisé dans l'ingénierie de l'aménagement et de l'environnement.

Gestion différenciée

Le site du Gué aux Moines, zone humide accessible depuis le « grand virage » du chemin du Gué aux Moines (ruisseau des Rallières), est entretenu par la Ville selon le principe de gestion différenciée. Cela consiste à adapter le mode de gestion en fonction de l’objectif attendu.

Sur certaines zones, l’objectif est de favoriser la biodiversité : l’entretien sera réduit à une fauche annuelle ou à un pâturage extensif. Sur d’autres, dédiés aux promeneurs, l’entretien sera plus régulier.

L’aménagement du site du Gué aux Moines a pour objectif d’améliorer le cadre de vie des riverains et d’appuyer l’objectif de sensibilisation environnementale :

  • Des cheminements ont été créés avec différents revêtements (stabilisé, mélange terre-pierre ou simple tonte)
  • Un « espace détente » a été aménagé sur la partie haute, avec vue sur la vallée humide
  • Des haies bocagères seront plantées en limite de parcelle pour masquer l’abattoir
  • Une mare sera creusée, siège de la reproduction de différentes espèces (amphibiens, odonates, etc.)
  • Des panneaux pédagogiques seront installés en bordure des chemins afin de contribuer à la sensibilisation environnementale.

A quoi sert une zone humide ?

Le site du Gué aux Moines est constitué de prairies et boisements humides en bordure d’un cours d’eau, le ruisseau des Rallières. Les zones humides sont caractérisées par un engorgement permanent ou temporaire du sol, et dominées par des plantes hygrophiles (plantes qui aiment l’humidité).

Concrètement, les zones humides :

  • Ont un rôle socio-économique : l’agriculture y est souvent présente, qu’il s’agisse de fauche ou de pâturage assurant la gestion des milieux ouverts
  • Agissent telle une « éponge » : ces milieux régulent les échanges entre l’eau de surface et les nappes phréatiques, en absorbant les excédents d’eau en période de crue et en les restituant progressivement lors des périodes plus sèches
  • Sont des « réservoirs des biodiversité » : elles abritent une grande diversité d’espèces. Souvent rares ou menacées, ces espèces trouvent ici les conditions idéales pour s’épanouir.
  • Agissent tel un « filtre dépolluant » : grâce à leurs végétations, elles filtrent et dépolluent les cours d’eau, participant ainsi à la préservation de la qualité de l’eau.

Les zones humides sont des habitats protégés depuis plusieurs années, du fait des fonctions variées qu’elles assurent et en parallèle, de leur inquiétante régression.

Protéger les zones humides

L’espace naturel du Gué aux Moines est traversé par le ruisseau des Rallières. Ce petit cours d’eau prend naissance à l’Est de l’agglomération challandaise, au lieu-dit Le Bois David. Il traverse toute la ville d’Est en Ouest pour rejoindre le Gué aux Moines puis le Marais Breton Vendéen, en aval immédiat.

Comme la plupart des petits cours d’eau challandais, son profil naturel a été fortement modifié par le développement de l’urbanisation : rectification, canalisation, busage, réduction des champs d’expansion de crue… Ces aménagements engendrent une accélération des écoulements, une perte des capacités auto-épuratrices, une augmentation des dysfonctionnements hydrauliques, une perte de biodiversité…

Depuis quelques années, les politiques de gestion de l’eau remettent ces milieux sensibles au centre des préoccupations. Peu à peu, les cours d’eau reprennent forme et reconstituent le paysage.

Sur le cours d’eau des Rallières, on peut citer les opérations de valorisation suivantes :

  • Réouverture du cours d’eau dans le cadre de l’aménagement de la zone commerciale de la Porte des Sables (2012),
  • Restauration du champ d’expension de crue des Perrières (2014),
  • Aménagement de l’Espace naturel du Gué aux Moines (2019).

Localisation

45 chemin du Gué aux Moines, Challans