Ville de Challans

Site officiel de la Ville de Challans (Vendée)
Vous êtes ici : Accueil >> Découverte : la zone humide abrite une plante carnivore

Découverte : la zone humide abrite une plante carnivore

Publié le mercredi 13 mai 2020

Au sud de Challans, non loin de la route des Sables, la tourbière du Maréchau est un milieu rarissime en Vendée. On y trouve des espèces végétales peu banales, comme le Drosera à feuilles rondes.

Sur le sentier de la Lande, entre le chemin des Fougères et le chemin du Maréchau, le bois du Maréchau (ou bois de la Lande des Maréchaux) attire la curiosité. Un panneau indique qu’une tourbière y a longtemps été exploitée de façon artisanale puis, au milieu du XXe siècle, de manière industrielle, et qu’une drôle de plante, le Drosera à feuilles rondes, y réside.

Aujourd’hui, cet espace naturel de trois hectares est la propriété de la commune et a retrouvé sa sérénité. Il a été classé en ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique). Caractérisée par un engorgement permanent du sol, la tourbière abrite plusieurs sphaignes, mousses très rares dans la région qui peuvent absorber jusqu'à 20 fois leur poids sec en eau, telle une éponge. Elle abrite aussi trois espèces végétales protégées : le Rhynchospore blanc, la Grassette du Portugal et, donc, le Droséra à feuilles rondes.

Le droséra, mangeur d’insectes

Cette plante carnivore fascine petits et grands par ses pièges astucieux. Ses feuilles sont parsemées de poils sur lesquels les insectes se collent et meurent avant d’être lentement digérés par la plante. Au début de l’été, le droséra porte aussi de jolies petites fleurs au bout de grandes hampes. Cette curieuse espèce réside dans des milieux pauvres en éléments nutritifs mais riches en matière organique. Elle est le témoignage d’une riche biodiversité.

Mais, comme toutes les zones humides, la tourbière du Maréchau est un milieu fragile qui reste vulnérable en raison de la proximité de la ville (pollution de l’air, eaux de ruissellement…) et du réchauffement climatique (baisse des précipitations, augmentation de l’évaporation). C’est pourquoi il est nécessaire d’en prendre soin !

 

Pour aller plus loin

Bertrand Chiffoleau (photo), botaniste au Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Logne et Grand-Lieu (44) et bénévole au Conservatoire botanique national de Brest (CBNB), antenne de Nantes (44), nous en dit un peu plus...

Qu’est-ce qu’une ZNIEFF ?

Ce classement signale une zone à forte valeur écologique et ayant fait l’objet d’un inventaire naturaliste. Il n’a pas de valeur réglementaire mais permet une meilleure prise en compte de la richesse patrimoniale dans l’élaboration des projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel. À Challans, le bois des Bourbes est également une ZNIEFF.

Où peut-on consulter l’inventaire de ce milieu ?

L’inventaire est disponible sur le site internet du Muséum national d’histoire naturelle (inpn.mnhn.fr).