Ville de Challans

Site officiel de la Ville de Challans (Vendée)
Vous êtes ici : Accueil >> Logement social : une résidence aux anciens haras

Logement social : une résidence aux anciens haras

Publié le mercredi 29 novembre 2017

Lors de sa réunion du 20 novembre, le Conseil Municipal s'est prononcé pour la réalisation de 20 logements sociaux situés 36 boulevard de Strasbourg, dans les anciens haras. La Ville souhaite vendre ce bien lui appartenant, d’une superficie de 896 m² au bailleur social Vendée Logement.

Vendée Logement prévoit d'y construire une résidence sociale en imaginant une architecture avec toiture en ardoises, un clin d’œil au bâti actuel du haras. Après consultation du service du Domaine, le prix de la valeur vénale est estimé à 250 000 €.

Cette résidence comprendra 20 logements avec 30 % de PLAI et 70 % de PLUS, se répartissant en 10 appartements T2, 7 appartements T3 et 3 appartements T4, pour un surface totale d’environ 1 150 m².

Cette réalisation viendrait s’ajouter aux récentes réalisations, dont les deux dernières en date, boulevard Viaud Grand Marais (25 logements) et impasse des Pourpiers (30 logements). Au 1er janvier 2017, Challans comptait 865 logements sociaux (560 répartis entre les bailleurs sociaux et 305 en établissements), ce qui représentait 9 % des résidences principales. Depuis le début de l’année, le parc de logements sociaux a progressé de 73 logements, du T2 au T4. D’autres projets, répartis sur tout le territoire challandais, sont en cours, notamment à proximité de l’hippodrome et rue Bonne Fontaine.

La loi SRU

Pour rappel, au 1er janvier 2013, la commune de Challans est entrée dans le dispositif de l’article 55 de la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain (SRU) qui soumet notre commune de plus de 15 000 habitants à disposer d’au moins 20 % de logements locatifs sociaux dans le parc de résidences principales.

La loi du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté est venue modifier les conditions d’application de ce dispositif suivant la tension locative sociale de la collectivité concernée. Un décret du 5 mai 2017 a précisé que les communes dites « isolées » comme Challans, disposant d’un ratio entre le nombre de demandes de logements sociaux par rapport au nombre d’emménagements sociaux (dans le parc locatif social de la commune) inférieur à 5, sont exclues du dispositif.

A la lecture de ce décret, la commune de Challans n’est plus concernée par l’obligation des 20 % de logements sociaux depuis le 1er janvier 2017. Le calcul du ratio sera revu chaque année, ce qui n’exclut pas un retour de la commune dans l’obligation des 20% à la prochaine échéance annuelle. Aussi, il est prudent de poursuivre les efforts de production de logements locatifs sociaux.

Le projet Vendée Logement de création d’une nouvelle résidence sur l’emplacement des anciens haras s’inscrit dans cette démarche.

 

Photo : Google Maps